THE COFFEE GROUNDS INDEX (CGI)

Marrakech, Jamaa El Fna, in front of Bank al Maghrib

Pronouncement: 27 February 2014 17h - 22h

Reporting: 28 February to 9 March 18h - 19h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Coffee Grounds Index (CGI) is a response to the countless indices predicated on a flat overview of the world used to sort it into handy hierarchies. YOVO! YOVO! proposes a contrasting vision of the world that is imaginative and which relies on predictive perception rather than on striated reality. Drawing on Walter Benjamin's proposition that a philosophy which does not include and cannot explain the possibility of prophecy by means of coffee grounds, cannot be a true philosophy. For this project, persons working on Jamaa El Fna and in the touristic sector interpret the forms of coffee grounds. They form a halqa. On February 27 2014 their results are pronounced aloud, announcing the future of all declared states of the world. A painter from the place worked on round flags on the bottom of the glasses. Once the glasses turned, they suppose a variable rearrangement of indications. Continuing the tradition of Moroccan storytellers on Jamaa El Fna square, the reading out of the CGI is a singular, unrepeatable performance. Over the following ten days a guide returns to the square each day to report CGI's global prognosis, thereby catalysing an act of speech into a decentralized rumor. This site-specific intervention for the 5th Marrakech Biennale advances in areas that remain undefined to us, turning out mystery and the absurd, and revealing their voids. It is from these areas that the new can arise and adventure becomes possible.

L’Index des marcs de café (CGI) fait écho aux innombrables index basés sur une vue du monde globale et uniforme, qui sont utilisés pour le diviser en hiérarchies commodes. YOVO! YOVO! propose une vision différente du monde, une vision imaginative qui s’appuie sur une perception prédictive plutôt que sur une réalité morcelée. YOVO! YOVO! s’inspire de la proposition de Walter Benjamin selon laquelle une philosophie qui n’inclut pas et ne peut expliquer la possibilité de prophécie au moyen du marc de café ne peut être une vraie philosophie. Pour ce projet, des personnes travaillant sur Jemaa el-Fnaa et dans la domaine touristique interprètent ce qui forme le marc de café. Le 27 février 2014, leurs prédictions sont dits à haute voix et annonceront l’avenir des états reconnus dans le monde. Un peintre de la place a travaillée sur des drapeaux ronds sur le sol des verres. Une fois les verres renversés, ils proposent un reclassement variable de l´indication. Perpétuant la tradition des conteurs marocains de la place Jemaa el-Fnaa, le collectif retourne en ce lieu pour présenter les résultats du CGI sous forme d’une performance unique et exceptionnelle. Au cours des dix jours qui suivront, un guide touristique retournera chaque jour sur la place pour rendre compte des prédictions générales du CGI, contribuant ainsi à la transformation d’un acte de parole en une rumeur décentralisée. Cette intervention in situ, réalisée dans le cadre de la 5ème Biennale de Marrakech, s’engage dans des zones qui restent pour nous indéfinies, révélant le mystère et l’absurde tout comme leur absence. C’est à partir de ces zones que peut naître la nouveauté.